Biographie

Philippe Ward (1958 - 3...)


Né en 1958, à Bordeaux, Philippe Ward, c’est d’abord l’éditeur de Rivière Blanche, un éditeur hors normes, qui publie des anthologies, des romans inédits, des rééditions, des ouvrages qui, en général, ne trouveraient pas leur public dans des structures plus importantes, mais l’atteignent avec lui.

C’est aussi, seul ou avec Sylvie Miller, un écrivain. Avec une quinzaine de nouvelles, un recueil, Noir Duo (Rivière Blanche) et un roman (Le Chant de Montségur), Sylvie Miller et Philippe Ward sont devenus l’un des rares couples littéraires de l’imaginaire français.

Philippe Ward écrivain, en solo, est un passionné de fantastique à qui l’on doit Artahe (Cylibris), La Fontaine de jouvence ou 16, rue du Repos (Rivière Blanche).

Né en juillet 1958 à Bordeaux, vivant au coeur des Pyrénées en Ariège, Philippe Ward plonge tout droit dans la littérature de l’imaginaire. Lecteur boulimique, il se lance dans l’écriture avec quelques nouvelles parues dans divers fanzines, puis c’est son premier roman Artahe (Cylibris), suivi d’Irrintzina (Naturellement).

En 2000 il rencontre Sylvie Miller et c’est le début de leur collaboration : plusieurs nouvelles dans le recueil Noir Duo (Rivière Blanche) et un roman Le Chant de Montségur (Cylibris). Ils sont au sommaire de Magiciennes et Sorciers, l’anthologie 2010 des Imaginales et ils travaillent sur un projet de roman se déroulant dans une Egypte uchronique.

En 2004, il accepte la casquette de directeur de collection que lui propose Jean-Marc Lofficier : la Rivière Blanche vient de naître. Six ans après, 100 titres publiés, cette collection continue de naviguer sur les cours d’eaux de l’Imaginaire en publiant toutes les générations d’auteurs français, de Kurt Steiner à Thomas Geha. Il met aussi un point d’honneur à publier des premiers romans.

Avec Sylvie Miller, il est à l’origine d’anthologies spécifiques, avec la série des Dimension (Espagne, Latino, URSS, Russie, etc) et pour les Imaginales 2010, ce sera Dimension Suisse en attendant Dimension Québec, mais aussi des auteurs étrangers, le Cubain Yoss ou l’Américain Sheckley.

Philippe Ward continue aussi d’écrire en solo. On lui doit deux romans policiers , Meurtre à Aimé Giral et Dans l’antre des dragons (Mare Nostrum), un roman fantastique 16 rue du repos (Rivière Blanche) et la réédition d’Irritntzina sous le titre Mascarades (Aïtamaxi Editions).